Coton conventionnel VS Coton biologique


06 Jun

COTON CONVENTIONNEL


Le coton est une fibre végétale transformée en fil puis tissée pour fabriquer des tissus.
C'est la plus importante des fibres naturelles produites dans le monde.
Il représente plus de la moitié de la consommation mondiale de fibres textiles.
La culture conventionnelle du coton est la plus polluante de la planète. 
Elle utilise un quart des pesticides vendus dans le monde .
Nocif pour ceux qui le portent, et nocif pour ceux qui le cultivent.
L' achat d'engrais est source d'endettement et de dépendance des petits producteurs.

IMPACT ENVIRONNEMENTALE
La production de 1 kilo de coton nécessitent 5 260 litres d'eau (source CNRS). 
Le coton absorbe 25% des pesticides mondialement produits (dont certains classés par l’OMS comme « hautement dangereux » ou « extrêmement dangereux »). Le blanchiment du coton s'effectue par l'utilisation de chlore ou des azurants chimiques. 
Les teintures du coton requièrent l'emploie de métaux lourds comme du plomb, du chrome

L'industrie du textile est la deuxième industrie la plus polluante au monde.
70% de la production mondiale de textile est en coton.
Le coton conventionnel est l'une des cultures les plus chimiques , elle utilise pas loin de 25 pesticides et engrais différents, dont nombreux sont toxiques pour l'homme ou sont des cancérogènes très connus.
Les engrais synthétiques à base d'azote utilisés dans le coton conventionnel augmentent son empreinte environnementale.
L'excès d'azote s'échappe dans l'atmosphère, les cours d'eau et les eaux souterraines, contaminant ainsi l'approvisionnement en eau et contribuant à la production de gaz à effet de serre au plus fort impact.
La culture cotonnière conventionnelle peut poser de graves problèmes de santé pour les agriculteurs et les communautés agricoles , en particulier dans les zones où les directives d'utilisation appropriées peuvent ne pas être suivies.
De plus, le processus de finition du coton conventionnel peut impliquer de nombreux produits chimiques toxiques, exposant ainsi les ouvriers des usines à des risques pour la santé.
Les produits de coton conventionnels peuvent provoquer des irritations de la peau et d’autres effets sur la santé en raison des résidus de pesticides et d’agents chimiques, en particulier le formaldéhyde, qui font partie du processus de finition.

**********************************************************************

COTON BIOLOGIQUE 


Le coton biologique est cultivé sans pesticides, sans herbicides ou sans engrais synthétiques toxiques. La production du coton biologique utilise des techniques agricoles axées sur :
- La santé des sols et des plantes, en pratiquant la rotation des cultures
- La planification associée
- Les variétés de plantes locales
- Les insectes utiles

Le coton biologique utilise moins d'énergie, libère moins de gaz à effet de serre, ne contamine pas les eaux souterraines et, grâce à l'amélioration de la qualité du sol, utilise beaucoup moins d'eau. 

Le coton biologique certifié GOTS est produit sans aucun produit chimique toxique tout au long du processus de production garantissant un environnement de travail plus sain pour les agriculteurs et les ouvriers de la filière , ainsi qu'un produit plus sain et de meilleure qualité pour l'utilisateur final.
De plus, la certification GOTS signifie que le produit est issu du commerce équitable , garantissant qu'il a été produit dans des conditions sûres, saines et équitables.
Le coton biologique est moins gourmand en eau et en adjuvant chimique
Le coton biologique est cultivé avec du compost naturel qui remplace les engrais chimiques et les pesticides.
Il est sans OGM et la consommation d'eau nécessaire pour sa culture est réduite de moitié par rapport au coton conventionnel.
Sa fibre est blanchie à l'eau oxygénée et non au chlore.
Les teintures sont réalisées sans métaux lourds ou autres substances cancérigènes. 
Plus douce et plus souple, la fibre de coton bio est plus épaisse et anallergique
La culture biologique du coton permet aux producteurs, en réduisant leurs investissements, de sortir de l'engrenage de l'endettement. 
Elle améliore leurs conditions de travail, leur santé et celle de leur entourage.
La rotation des cultures dans l'agriculture biologique permet d'oxygéner la terre et d'en préserver la richesse.