Cure oreille


Chaque année, 25,5 milliards de cotons-tiges de la marque Q-tips fabriqués par Unilever sont utilisés et jetés dans le monde. Ce sont plus de 800 cotons-tiges chaque seconde. L'histoire du coton tige Inventé en 1923 . 80 ans plus tard plus de 25 milliards de coton-tiges sont utilisés dans le monde chaque année. L''utilisation des coton-tiges n'est pas sans danger car ces bâtonnets servant à débarrasser l'oreille d'un excès de cérumen, doivent être utilisés uniquement dans le pavillon de l'oreille et en aucun cas dans le conduit auditif sous peine de provoquer otites et même perforations du tympan Origine de l’oriculi : Au Japon, le curage des oreilles est un rituel d’hygiène intime et familial. Dans la tradition japonaise, nettoyer les oreilles de ses enfants ou de son partenaire est un acte d’amour, qui symbolise la confiance. Aller vous faire curer les oreilles dans certains salons de beauté japonais, c’est tout un art. Comment utiliser l’oriculi ? Le nettoyage des oreilles est délicat. Que ce soit pour vous ou en curant les oreilles de votre enfant, faites des gestes calmes. Avec la petite spatule vous allez gratter et collecter l’excédent de cérumen dans le pavillon et à l’entrée du canal auditif, sans pousser l’oriculi. La forme en spatule permet de gratter et récupérer le cérumen. Nul besoin d’appuyer, c’est un geste très doux. Rincez, nettoyez avec une serviette ou désinfectez votre oriculi régulièrement pour l’entretenir. Le rôle du cérumen Le cérumen protège nos tympans, et protège le canal auditif de poussières, pollutions, insectes et autres potentiels micro-envahisseurs, comme les bactéries.C’est pourquoi il est recommandé de ne pas se curer les oreilles tous les jours. Certains médecins ont même ouvertement déconseillé l’usage des Cotons-Tiges car ils sont souvent mal utilisés. Les Cotons-Tiges sont sensés servir à nettoyer le pavillon de l’oreille et non le conduit interne. Problème : une grande partie de la population l’insère allègrement dans le conduit auditif. En poussant le cérumen dans le conduit de l’oreille, l’usage du Coton-Tige peut causer des bouchons. Au contraire, l’oriculi, de par sa forme, prévient les bouchons. Pas besoin d’en faire trop, vous pouvez utiliser votre oriculi une à deux fois par semaine, cela est suffisant. Avantages de l’oriculi : L’oriculi est l’objet le plus écologique et économique de toutes les alternatives existantes au Coton-Tige. L’oriculi peut se garder toute la vie En effet il existe des Cotons-Tiges bio, qui restent toutefois des consommables à usage unique. Ces Cotons-Tiges jetables sont en bois, en bambou ou en carton. L’oriculi est la seule alternative qui permet de passer d’un consommable jetable à un objet unique. Vous n’achetez qu’un objet, une fois pour toutes. Une petite économie pas désagréable pour votre porte-monnaie et pour la planète.Ainsi, au lieu de consommer plusieurs centaines de Cotons-Tiges par an, vous n’avez besoin que d’un objet, que vous pourrez conserver plusieurs années, peut-être une vie entière si vous en prenez bien soin. A l’échelle individuelle, cela peut passer pour un détail, mais à l’échelle d’un pays ou d’un continent, nous parlons de trillions d’unités chaque année… L’oriculi permet d’éviter le plastique Autre avantage d’un objet unique et simple, cela fait de la place sur l’étagère et dans votre trousse de toilette. Fini les boîtes plastiques remplies de Cotons-Tiges (eux même en plastique) ! Un objet plus Zen donc, qui vous laisse la conscience tranquille car votre impact écologique est le plus bas possible en matière de curage d’oreilles. L’oriculi est une alternative zéro-déchet au Coton-Tige. Au terme de sa longue vie il est entièrement compostable et recyclable. C’est un Coton-Tige écolo en quelques sortes. Comment choisir votre Oriculi ? Choisissez de préférence un oriculi en bambou ou en bois (plus rare à trouver. Idéalement pensez à vérifier la provenance du bambou pour privilégier un bambou produit de manière responsable. Il en existe différentes tailles, la moyenne étant d’environ dix centimètres. Il existe aussi des spatules plus ou moins larges, pour s’adapter à l’anatomie des oreilles des enfants et des adultes. Les billes de couleurs sont parfois remplacées par d’autres détails décoratifs pour pouvoir identifier votre oriculi, à côté de celui de votre partenaire, sur l’étagère de la salle de bain. Un oriculi ne doit pas vous coûter plus qu’une poignée d’euros, mais les modèles à prix cassé auront moins de chance de durer, car le bois ou le bambou choisis seront de trop mauvaise qualité. Mieux vaut investir une toute petite somme supplémentaire pour se procurer un oriculi durable, fait d’un bon bois. Muni de votre oriculi, vous transformez l’impact écologique d’un acte hygiénique quotidien. Changer cette habitude simple vous demandera un effort moindre, tout au plus un petit ajustement au démarrage. Ce petit geste viendra rejoindre bien d’autres petits gestes, une goutte d’eau peut-être, mais comme les gouttes d’eau font des rivières… Inspiré par l’art japonais du mimi souji, se nettoyer les oreilles deviendra peut-être un moment plus agréable et plus conscient. Voir même un acte romantique? Nostalgiques du Coton-Tige, tenez-vous bien, vous allez y gagner au change, et l’environnement aussi.